Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 décembre 2017

Des nouvelles de Gourdon

 

Bonjour les amis

Je tiens, tout d'abord, à vous remercier tous de votre présence et de votre soutien devant cette indéfinissable situation que nous avons vécue. Je ne trouve toujours pas les mots devant les images imprimées en moi qui ont tourné en boucle et qui réapparaissent encore quotidiennement.

Je domestique comme je peux cet état de choc, il faut faire avec.

Ce fut un accident effroyable avec comme souvent un cumul d'éléments défavorables.

Je suis resté silencieux et profondément attristé pendant plusieurs mois, l'atelier m'a remis sur les rails.

Depuis 2009, j'ai vécu, je pense, les plus beaux jours de mon existence, entre mon métier de création et cette passion partagée avec Léo Ferré et la chanson.

Je devrais dire Léo Ferré et les artistes qui font vivre la chanson.

Se mettre au service d'une telle œuvre poétique est un privilège de haut rang mais offrir une scène aux artistes qui vivent de ce métier, représente aussi une vraie valeur à mes yeux.

Le métier d'artiste est un métier d'incertitudes où cohabitent le merveilleux et la réalité, ce n'est pas facile tous les jours, je connais bien le problème.

Je n'ai jamais regardé ce festival comme une animation culturelle, je ne serais pas allé bien loin avec un tel esprit, je me suis battu pour que vivent l’œuvre de Léo Ferré et les artistes actuels qui font vivre cet art de la chanson et de la création.

Ce festival a tissé entre nous des liens sincères, mon objectif a été de laisser des traces positives:

La réalisation du livre avec Michel Kolb, notre photographe attitré, a marqué qualitativement notre festival mais la réalité des spectacles  que nous avons tous vécue, d'année en année, restera le meilleur des témoignages.

En tout cas, dans mon jardin secret dès que j'ouvrais la porte sur Léo, je n'étais pas seul, aujourd'hui encore devant cette porte grande ouverte, je ne suis pas seul.

MERCI LES AMIS

Il n'y aura pas d'édition 2018 du Festival Léo Ferré de Gourdon.

La justice va entrer en scène sous peu, les déferlantes vont arriver et nos partenaires principaux : Mairie et Communauté des Communes sont représentés par la même personne Marie-Odile Delcamp, maire de Gourdon.

La responsabilité de la mairie est engagée dans cette affaire d'électrocution, concernant le site de l'église des Cordeliers.

Madame le maire va être justiciable, tout comme moi ainsi que les techniciens son et lumière.

L'enquête est toujours en cours, nous en sommes à la troisième expertise, celle ci est menée en laboratoire et concerne plus spécifiquement le matériel son et lumière.

A ce jour aucune nouvelle ne nous a été formulée, les choses ne sont pas simples, ni pour l'expert, ni pour l'enquêteur.

A titre personnel, j'attends la quatrième expertise, celle ci sera peut-être orientée sur l'église elle-même, mon intuition ne cesse de s'interroger sur cette enceinte.

Néanmoins, je souhaite que l'on puisse réaliser la dixième édition du Festival Léo Ferré de Gourdon, un peu plus tard, peut-être en 2019 et de faire de cette dixième un événement marquant autour de la chanson, la nôtre, celle qu'on aime et de l'esprit du cirque si cher à BARBARA WELDENS.

Je vous tiendrai informés régulièrement des événements futurs...

Pour les aficionados, je tiens à votre disposition la plaquette programme 2017, qui n'a pas été distribuée. Redonnez-moi votre adresse postale, SVP, si vous désirez un exemplaire.

Bon Noël, les Amis.

Encore une fois  MERCI à VOUS pour votre soutien et pour vos témoignages.

Christian Martinon

Commentaires

Bonjour Christian,
Je n'ai malheureusement jamais pu assister à ce festival mais c'est avec une très grande émotion que j'ai suivi ce tragique événement de cet été.
J'ai beaucoup d'admiration pour tous ceux qui n'épargnent pas leur temps pour que perdure l'œuvre de Léo Ferré.
J'espère pour toutes les personnes qui se sont investies dans ce projet que l'enquête ne tournera pas à la chasse aux sorcières.
Je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite et en espérant la survie de ce festival.
Soyez assuré de toute ma reconnaissance pour le travail que vous effectuez et recevez mes fraternelles salutations.

Écrit par : Alain Lochon | 13 décembre 2017

Oui, vous avez raison: beaucoup d'admiration.

Et "pas de chasse aux sorcières" non plus.
Cependant, pour la victime, pour sa famille, pour ses proches et ses amis, il faut et il est légitime que la justice enquête et passe.

Écrit par : Pascal | 16 décembre 2017

Bonjour les amis
Francois André m'a fait passer vos commentaires et votre sympathie. Je vous salue du LOT et vous souhaite un très beau NOËL, merci de votre fraternité.
Nous avons réalisé deux petites soirées ici autour de Gourdon, deux petites soirées dans deux cafés restaurants qu'on aime bien. Nous avons accueilli deux artistes: Céline Caussimon 'Chez Nicole' à Masclat et Denis Cook 'Au Petit Bouchon ' sur Gourdon.
Ce fut l'occasion de se retrouver localement, en chansons et en musique ( Denis Cook est musicien de Blues)
On a fait passer le chapeau pour Ginou, la petite fille de Barbara Weldens, Je viens d'expédier la somme à son compagnon, cela en toute simplicité.
Bonne fête à Vous
CM.

Écrit par : Christian Martinon | 18 décembre 2017

Écrire un commentaire